menu

Mesures à prendre en cas de crise

Mesures à prendre en cas de crise


Comment reconnaître une crise ?
La schizophrénie est une maladie du cerveau qui se manifeste par plusieurs symptômes différents. Les personnes malades peuvent éprouver de la difficulté à penser logiquement, elles peuvent se comporter de façon étrange ou elles peuvent avoir des réactions émotionnelles bizarres.

Les personnes atteintes de schizophrénie risquent de souffrir d‘« épisodes psychotiques » au cours desquels elles ne peuvent distinguer ce qui réel de ce qui ne l’est pas. Pendant ce temps, elles peuvent avoir des hallucinations ou entendre des voix. Elles peuvent devenir agitées et hostiles, pensant qu’elles-mêmes ou des personnes aimées sont en danger. Ces épisodes peuvent se présenter graduellement ou soudainement.

Un épisode psychotique est effrayant tant pour la personne qui en est victime que pour ceux et celles qui l’entourent. On parle de ce moment comme une situation de « crise ».

Durant une situation de crise, votre rôle, comme personne soignante, est de :
  • tentez d’éviter l’aggravation du comportement;
  • protéger la personne malade de tout danger; assurer votre sécurité et celle des autres personnes;
  • demeurer calme. Évaluer la situation. Jusqu’à quel point est-elle urgente ? Quels sont les dangers ?

Comment établir un plan d’urgence ?


Un plan d’urgence comprend une liste des numéros de téléphone importants, les noms de personnesressources, ainsi que les documents importants relatifs à son état de santé. En élaborant un plan, impliquez les membres de votre famille, les professionnels, ainsi que la personne malade. Les suggestions suivantes pourraient vous aider :
  • Demandez l’avis d’un psychiatre et d’un avocat sur la façon de répondre à une situation de crise;
  • Renseignez-vous sur les services de soutien disponibles en cas d’urgence dans votre communauté;
  • Dressez la liste des numéros de téléphone d’urgence et gardez-la à portée de main. Ajoutez les noms d’amis et de parents qui ont accepté de vous aider;
  • Dressez une liste de mesures d’urgence. Celle-ci devrait inclure les médicaments, les allergies, le numéro de la carte d’assurance maladie, la couverture des soins de santé, ainsi que le nom et le numéro de téléphone du psychiatre;
  • Discutez de la manière de procéder en temps de crise avec toutes les personnes impliquées, y compris la personne malade;
  • Discutez de la possibilité d’obtenir une « procuration relative au soin de la personne ». Celle-ci est un document légal qui permet à une personne désignée de prendre les décisions importantes pour une personne malade, telles que celles qui concernent les soins de santé;
  • Renseignez-vous sur les lois provinciales relatives à l’hospitalisation involontaire. En Ontario, communiquez avec le ministère de la Santé de l’Ontario et Soins de longue durée (www.gov.on.ca/ santé/indexf.html).

Que faire dans une situation menaçante ?


La manière la plus efficace de faire face aux menaces physiques ou verbales dépend de la personne malade. Avec le temps, vous apprendrez ce qui donne de meilleurs résultats. Voici quelques suggestions :

Parlez doucement, fermement et clairement;
  • Évitez d’argumenter ou de raisonner. Montrezvous rassurant. Parlez en termes non menaçants, comme : « À quoi penses-tu ? » ou répondez simplement « Je ne sais pas »;
  • Si les requêtes de la personne malade sont raisonnables et ne mettent personne en danger, ne la contrariez pas;
  • Établissez une distance physique entre vous et la personne. Elle sentira peut-être le besoin de garder ses distances et ne voudra peut-être pas être touchée;
  • Invitez la personne malade à s’asseoir; Placez-vous en angle, dans une position non conflictuelle et non menaçante, plutôt que directement en face d’elle. Évitez les échanges de regard;
  • Ni vous ni la personne malade ne devrait être « acculé au pied du mur ».
  • Vous devriez tous deux avoir une porte de sortie;
  • Éloignez-vous. Allez dans une autre salle ou quittez la maison;
  • Demandez l’aide d’un ami ou d’un proche parent.

Parfois, vous serez incapable de gérer une crise par vous-même. Vous aurez besoin d’aide professionnel. Dans ces occasions, il est important d’obtenir de l’aide le plus tôt possible.
Il se peut que la personne doive être hospitalisée durant une crise.

Quand appeler la police ?

Si vous pensez que la personne malade ou quelqu’un d’autre est en danger immédiat, composez le 911.
  • Restez calme. Votre comportement pourrait influencer la façon de répondre des policiers;
  • Expliquez la situation au téléphone. Dites au réceptionniste du 911 que la personne souffre de schizophrénie, qu’elle a besoin d’aide médical et qu’elle doit se rendre à l’hôpital. Décrivez son comportement et indiquez si la personne est armée;
  • A l’arrivée de la police, donnez-leur votre liste de mesures d’urgence. Les renseignements qu’elle contient leur seront utiles s’ils doivent transporter la personne à l’hôpital;
  • Prenez note de tous vos contacts avec la police, y compris le nom des policiers;
  • Si on vous demande de déposer une accusation contre la personne, consultez un avocat au préalable.

Comment prévenir une crise ?

Les situations de crise ne peuvent pas toutes être évitées. En revanche, si vous vous occupez d’une personne souffrant de schizophrénie, vous pouvez prendre certaines mesures pour vous y préparer :
  • Apprenez à reconnaître les signes d’une crise potentielle. Observez le comportement de la personne malade;
  • Portez attention aux situations qui pourraient provoquer une crise, par exemple, l’abandon de la prise des médicaments, l’usage de stupéfiants ou d’alcool ou les situations de stress élevé;
  • Établissez un plan d’urgence.